1001 facons de recycler GRODAN

À notre époque nous sommes de plus en plus conscient de l'importance de protéger notre environnement. Ce que plusieurs ne savent pas, c’est que cultiver des plantes hydroponiques est bien meilleur pour l'environnement que nos bonnes vieilles méthodes traditionnelles de culture ;

Vous avez le choix de recycler l'eau que vous drainez, au lieu de filtrer l'engrais dans le sol. En commençant avec un produit sans pathogène, vous aurez moins de problèmes de maladie et par conséquent utiliserez beaucoup moins de pesticides (90 % de moins). L'engrais est utilisé à la moitié de sa teneur ce qui permet au cultivateur d’utiliser seulement 25% de la quantité d'engrais normalement exigée pour la même récolte cultivée dans le sol.

GRODAN produit déjà une quantité énorme de GRODAN en provenance de GRODAN recyclé. Alors, aidez-nous à maintenir notre "image verte" en recyclant votre GRODAN !

Voici quelques idées de recyclage :
Convertissez votre laine de roche en granules en la passant au moulin à bois. Attachez-y une tente de plastique pour attraper la laine.

Utilisez les granules;

  • Pour accélérer le processus de votre compostage ; ajoutez-en à chaque fois que vous ajoutez des déchets à votre compost. La laine de roche aère le compost et de ce fait accélère ainsi le processus de 20 à 30%
  • Pour améliorer la qualité de la couche arable de votre sol de jardin. Ajouter 30% de laine de roche au premier 1,5 pied de terre.
  • Mélanger du granulé dans les sols sableux et d'argile est particulièrement avantageux. Lors de votre prochaine plantation, vous pourrez constater une croissance plus rapide.
  • Comme terreau pour vos plantes en pot.
  • Comme barrières lors d’innondations. Enlever le plastic et les plants des plateaux et utilisez-les comme barrières lors d’innondations au lieu des sacs de sable habituels. Ne pas empiler plus de 4 plateaux. En empiler plus l’assècherait et le rendrait volatile . En dehors de la saison des innondations, vous pouvez les empiler en forme d'escalier double et semer du gazon sur les plateaux ce qui permettra de les fondre dans le décor.
  • Empilez les plateaux pour faire un lit de jardin re-haussé.

Seule votre imagination en limitera l’utilisation possible !

Notre méthode de recyclage la plus populaire :

Pour éviter le transfert de maladies, faites comme les fermiers : procédez à la rotation des récoltes.

Exemple:

  1. Faire pousser une plante végétale.
  2. Coupez les plateaux/blocs usagés en petits cubes de germination de ¼" et enlever les racines libres.
  3. Faire pousser des fleurs dans les petits cubes.
  4. Lorsque vous êtes fatigué de votre fleur, enlevez-la ainsi que les racines libres.
  5. Plantez du feuillage ou une plante de maison dans le cube usagé.
  6. Lorsque vous êtes fatigués de cette plante, retirez-la ainsi que les racines libres.
  7. Faites pousser une nouvelle plante.

Éventuellement, vous devriez finir par le mélanger à votre compost.

Comment les cultivateurs commerciaux recyclent GRODAN ?

En Amérique du nord :
Dans les endroits de grandes concentrations de serres, comme en Ontario/Canada, il y a des compagnies qui reçoivent et recyclent la laine de roche, le plastique et le matériel de plante en divers nouveaux produits. Là où les coûts de transport ne permettent pas le retour à la manufacture ou à l’usine de recyclage, quelques alternatives s’offrent aux cultivateurs : Lorsque le cultivateur a fini sa récole, il pourra soit stériliser la laine de roche à la vapeur, soit l’amener au site d’enfouissement. Passer la laine à la vapeur tue tous les pathogènes qu’il pourrait y avoir et permet au cultivateur la réutilisation de la laine de roche pour sa nouvelle récolte. Cette procédure est cependant très laborieuse pour le cultivateur et pas toujours très économique.

Une alternative est d’apporter la laine de roche au site d’enfouissement. La laine de roche peut donc être utilisée comme terreau. C’est-à-dire que le site d’enfouissement empile les plateaux ce qui permet de recouvrir rapidement une partie remplie du site d’enfouissement. Si les sites devaient utiliser de la terre, cela prendrait plusieurs voyages puisque la terre ne peut "s’empiler" sur les ordures.

Certains cultivateurs prennent des arrangements avec des fermes locales qui labourent du GRODAN usé dans leur sol. Ils améliorent ainsi la qualité de leur sol arable qui bénéficie même des restes de fertilisants qu’on y retrouve.