Comprendre les systèmes d’irrigation de base

Quelle est la différence entre les deux?
IRRIGATION GOUTTE À GOUTTE (ARROSAGE PAR LE HAUT)

Comprendre les systèmes d’irrigation de baseAvec l’irrigation goutte à goutte, la solution nutritive fraîche s’égoutte du haut vers le bas dans le bloc. C’est la méthode d’irrigation prevue pour les produits GRODAN. En arrosant par le haut, les produits GRODAN sont conçus pour offrir une dispersion rapide de l’eau partout dans le support en plus de chaser la solution nutritive use hors de la laine de roche. Donc, si l’on cultive avec des unités empilées, comme un  GRO-BLOCK sur un GRO-SLAB de GRODAN, il faut toujours choisir un système d’irrigation par le haut.

Quels sont les avantages/inconvénients de chacun?
IRRIGATION GOUTTE À GOUTTEComprendre les systèmes d’irrigation de base

  • AVANTANGE 1 : La solution se disperse dans le bloc et oblige le drainage des vieux nutriments appauvris. Placer le goutteur de façon à ce que les gouttes tombent près de la tige, mais sans la toucher (ce qui peut provoquer la pourriture de la tige). Lorsque l’intensité lumineuse est élevée, les plantes restent plus actives (croissance plus rapide) si on les arrose souvent, mais en petite quantité.
  • AVANTANGE 2 : On peut contrôler la quantité d’eau administrée lors de chaque arrosage. Consulter la brochure « CULTURE » pour voir des images et en savoir plus à propos des systems goutte à goutte.
  • AVANTANGE 3 : Il est possible de calculer si d’autres cycles d’irrigation doivent être joutés. À l’aide d’une seringue, prélever un échantillon dans le bloc tout de suite après le dernier cycle d’arrosage de la journée. Si la CE ou le pH est trop élevé, ajouter un cycle supplémentaire le lendemain.

TABLES À MARÉE

Dans un système de tables à marée, la solution nutritive fraîche est pompée du bas vers le haut. De façon générale, lorsqu’elle a parcouru de 1 à 1,5 pouce, l’eau commence à se drainer par la valve du plateau. La solution est transportée vers le haut du bloc par capillarité (effet de mèche). Il s’agit d’un bon système pour ceux qui souhaitent cultiver de plus petites plantes pouvant subsister dans un petit volume de substrat pour toute leur durée de vie. Le substrat peut être un GRO-BLOCK de 4 pouces ou un cube de démarrage GRODAN dans un pot de plastique de 4 pouces rempli de boulettes d’argile. En utilisant un support d’une hauteur d’au plus 4 pouces, on s’assure que le niveau d’eau sera suffisamment élevé dans la table à marée pour humecter le support de croissance en entier lors de chaque cycle d’arrosage. Si le support de croissance est plus haut, la partie supérieure restera plus sèche et les sels seront attirés vers le haut du bloc par capillarité. Il y aura moins d’algues, mais cette méthode nécessite un arrosage manuel par le haut chaque semaine en vue de rincer les sels accumulés dans la partie supérieure.

  • AVANTANGE 1 : C’est rapide à monter, surtout si vous possédez beaucoup de blocs/plantes. Consulter la brochure « TRANSPLANTER » pour voir des images et en savoir plus à propos des systèmes de tables à marée.
  • INCONVÉNIENT 1 : Avec les tables à marée, les blocs sont entièrement saturés lors de chaque cycle, il est donc impossible de contrôler la quantité d’eau.
  • INCONVÉNIENT 2 : Pendant le processus, les vieux nutriments appauvris présents dans les blocs ne sont éliminés que partiellement. Pour favoriser le rinçage des vieux nutriments, nous recommandons d’arroser les blocs par le haut une fois par semaine.

Déterminer la grosseur de la pompe et les details d’irrigation
TABLES À MARÉE

Dans un tel système, le débit de remplissage doit être calculé. Idéalement, la pompe devrait pouvoir remplir le plateau en dix minutes environ.

  1. Pour déterminer le volume d’eau nécessaire, il suffit de multiplier la longueur (pouce) par la largeur (pouce) et supposer que l’eau atteindra une hauteur de 1 pouce. Ce calcul vous indiquera la quantité d’eau en pouces cube que peut contenir le plateau vide.
  2. Ensuite, on multiplie ce chiffre par 0,5 en supposant que les plantes absorberont l a moitié du volume. Le résultat représente le volume d’eau nécessaire pour votre récipient.
  3. Pour convertir ce nombre en gallon, il suffit de le diviser par 231. Réglez le débit de votre pompe afin qu’il soit égal au volume d’eau nécessaire divisé par le temps de remplissage. N’oubliez pas, le résultat est en gal/min.
  4. Pour le convertir en gal/h, vous devrez multiplier le résultat par 60. Puis, pour déterminer un temps de remplissage de 10 minutes, diviser le résultat par 10.

Exemple de tables à marée
Étape 1 : Si le plateau de croissance mesure 60 po x 60 po,
le plateau vide peut contenir :
60 po x 60 po x 1 po = 3 600 po3

Étape 2 : Déterminer le volume de remplissage requis :
0,5 x 3 600 = 1 800 po3

Étape 3 : Ensuite, il faut convertir le résultat en gallon :
1 800 po3/ 231 = 7,8 gallons

Étape 4 : Déterminer un temps de remplissage de 10 minutes :
7,8 gal/h X 60 = 468
468 / 10 min = 46,8 gal/h

La pompe perdra un peu de pression en projetant l’eau vers le lateau de culture. La perte de pression signifie que le débit reel en gal/h sera un peu plus bas que celui inscrit sur l’emballage de la pompe.

Il faut choisir une pompe un peu plus grosse que nécessaire afin de créer une dérivation qui permettra de diriger une certaine quantité d’eau vers la table à mare et le reste vers le réservoir. Cette opération fait en sorte que la solution nutritive reste bien mélangée et aérée. L’emploi de deux clapets à bille (intégrés dans la canalisation de dérivation) permettra de régler la direction de la circulation du liquide. De cette façon, vous serez en mesure de modifier le débit de remplissage du plateau.

IRRIGATION GOUTTE À GOUTTE (ARROSAGE PAR LE HAUT)

Dans ce type de système, le plus important est la pression (psi). Les petites pompes populaires se vendant à environ 100 $ au détail (notamment, Maxi Jet, Little Giant, Ecopro) ne génèrent pas suffisamment de pression puisqu’elles ont habituellement une pression de 2-6 psi seulement. Lorsque la pression (psi) est trop faible, les goutteurs à débit contrôlé ne produisent aucun égouttement, s’obstruent très rapidement ou offrent un rendement inférieur au débit estimé. Pour les petits systèmes, il est possible d’utiliser une petite pompe tout en tirant avantage de l’arrosage par le haut. Essayez ceci :

  1. Ne pas utiliser les goutteurs à débit contrôlé, optez plutôt pour les goutteurs à débit libre qui ne dépendent pas de la pression.
  2. Attachez un tuyau ¼ po au goutteur à debit libre et raccordez l’autre extrémité du tuyau au boyau de ½ po. Pour un ajustement serré, utilisez un embout à crans. Si nécessaire, scellez à l’aide de silicone.
  3. Assurez-vous de faire un cycle d’essai avec la minuterie pour déterminer approximativement la quantité d’eau que reçoivent les plantes lors de chaque cycle d’irrigation. Les minuteries numériques fonctionnent mieux pour planifier des cycles d’irrigation courts.

Grandeur du système

Les petites pompes peuvent projeter l’eau à environ 1,5 pi vers le haut et à un maximum de 6 pi vers le côté. Plus la distance est grande, moins la plante recevra d’eau. Veuillez lire la brochure « EAU » pour en savoir plus sur la fréquence et le volume d’arrosage.

Utiliser les goutteurs à débit contrôlé (1/2 gal/h, 1 gal/h, etc.)

Comprendre les systèmes d’irrigation de base La plus petite pompe à utiliser avec des goutteurs à débit contrôlé doit générer 10 psi. Choisissez une pompe submersible d’environ 1/3 HP. En utilisant les goutteurs à débit contrôlé, chaque plante reçoit la même quantité d’eau. Pour un jardin de 20 à 30 plantes, cette méthode est de loin la meilleure, c’est en fait la méthode utilisée dans les serres commerciales.

CONSEIL : Si vous avez besoin d’une zone de culture de plus de 6 pi, la meilleure façon de procéder est d’utiliser une deuxième pompe dans le réservoir et de construire un système de l’autre côté du réservoir. Ainsi, vous pouvez être certain que toutes vos plantes recevront suffisamment d’eau.