Identifier et corriger les problèmes

PROBLÈME : Carence en calcium (les feuilles se rabougrissent)

La carence en calcium s’explique par un déplacement insuffisant de l’eau à l’intérieur de la plante. Le calcium se déplace dans les conduits d’eau de la plante, et non dans les conduits de nutriments. Par conséquent, les carences en calcium sont souvent liées au climat dans la zone de culture. Un taux d’humidité élevé la nuit empêche l’assimilation du calcium, et ce, même si la solution nutritive contient assez de Ca. De plus, des fluctuations importantes d’humidité entre le jour et la nuit perturberont le transport de Ca dans la plante et entraîneront une pourriture apicale.

Identifier et corriger les problèmes

  • Diagnostic 1 : On peut souvent reconnaître une carence en calcium lorsque les lus jeunes feuilles se courbent vers le bas. Si les plus vieilles feuilles se courbent, il y a probablement un problème dans la zone racinaire (ce qui réduit aussi l’absorption du calcium).

    Solution : Réduire l’humidité dans la zone de culture. Ajoutez des ventilateurs pour améliorer la circulation d’air.

  • Diagnostic 2 : La pourriture apicale ou une carence évidente en Ca dans les feuilles est provoquée par un mauvais développement racinaire. C’est le résultat (A) d’une temperature trop basse dans le substrat ou (B) de la presence d’un agent pathogène dans lesracines, tel que le pythium ou le phytophthora. Le calcium est absorbé par la partie adjacente à l’extrémité des racines. Si les racines ne se développent pas activement, aucune nouvelle extrémité de raciness ne se formera, ce qui réduira l’absorption de Ca.

    Solution A : Si la température est trop basse dans le substrat, il suffit d’augmenter la temperature dans le réservoir jusqu’à 20 °C (68 °F). Si les plantes sont à l’extérieur, prenez un tapis chauffant, réglez-le à la même température et     placez-le sous Le pain.

    Solution B : Le pythium devient problématique si les pains sont trop mouillés durant la nuit. Cessez l’irrigation au bon moment afin que le contenu d’eau dans le pain puisse descendre à 55 % avant d’éteindre les lumières.

PROBLÈME : Les boutures ne s’enracinent pas

  • Diagnostic : L’eau de votre robinet contient trop de chloramine (toxine pour la plante). Les chloramines sont utilisées par plusieurs usines de traitement des eaux et se retrouvent donc souvent dans l’eau du robinet. Les chloramines tuent les bactéries bénéfiques dans la zone racinaire. Qui plus est, les chloramines sont très dangereuses pour la croissance de la plante et leur toxicité se propage facilement dans la plante.
  • Solution : Utilisez un filtre au charbon pour l’eau de votre robinet avant d’arroser vos plantes. Les chloramines sont tout aussi dangereuses en irrigation par inondation qu’en irrigation goutte à goutte. Un filtre au charbon résoudra assurément ce problème. Des rumeurs circulent à savoir qu’il y aurait une pomme de douche économique sur le marché qui élimine aussi les chloramines. Autrement, utilisez de l’eau embouteillée pour vos boutures/semis.

PROBLÈME : Les semences ont germé, mais ont une teinte brunâtre

Identifier et corriger les problèmes

  • Diagnostic : Si vous avez utilisé une  de pythium qui provoque la fonte des semis (pourriture des racines). Le pythium peut faire périr les semis en une seule nuit. C’est un champignon que l’on retrouve naturellement dans plusieurs types de sols (et de tourbes). Si les conditions sont humides et  chaudes et qu’on est en présence d’eau stagnante, le pythium endommagera les semis qui tentent de pousser dans GRODAN.
  • Solution : Si le problème de pythium persiste, ajoutez un fongicide (utilisez seulement 10 % de la dose  ecommandée) dans votre eau.

PROBLÈME : le mildiou ou le blanc

Identifier et corriger les problèmes

  • Le blanc (powdery mildew) et le mildiou (downy mildew) sont deux maladies de la même famille. Il est important de savoir les différencier.
  • Le blanc, ou oïdium : des taches blanches apparaissent sur la surface des feuilles.
  • Le mildiou : des taches jaunes et fanées sur la surface des feuilles, pourtant ce champignon vit en fait sous la feuille. Le blanc et le mildiou sont très difficiles à éradiquer. Même si vous nettoyez la pièce méticuleusement, la prochaine culture est quand même à risque, car les spores flottent dans l’air et peuvent se poser sur les nouvelles plantes pour les infecter.
  • Solution - Étape 1 : Sortir les vieilles plantes de la pièce. Ne pas entrer dans la pièce pendant 24 heures (ainsi, les spores peuvent se poser sur les surfaces). Ensuite, entrer dans la pièce et vaporiser partout à l’aide d’un pesticide contre le mildiou et le blanc. Finalement, utiliser une solution diluée avec 10 % d’eau de Javel et essuyer/nettoyer toute la pièce minutieusement.
  • Solution – Étape 2 : Pour l’entretien quotidien, vérifier toutes les plantes pour détecter tout signe de mildiou ou de blanc. Si vous détectez quelque chose, vaporiser la plante infectée et ses voisines immédiatement. Vaporiser sur le dessus des feuilles pour le blanc et sous les feuilles pour le mildiou. L’humidité élevée augmente les risques de blanc et de mildiou. Assurez-vous que les ventilateurs fournissent une bonne circulation d’air partout dans la pièce.

PROBLÈME : Formation d’algues

Chaque fois qu’il y a une surface pâle et mouillée avec des nutriments et de l’eau, des algues se formeront. Les algues ne sont pas nocives pour les plantes, mais en grosse quantité (surtout les algues « noires » mortes), elles attirent les fongicoles. Pour cette raison, il est préférable de minimiser la formation d’algues. La formation extrême d’algues peut faire en sorte que la solution nutritive acheminée par les goutteurs glisse sur le GRO-BLOCK, au lieu de pénétrer.

  • Diagnosis : Lorsqu’il y a un excès d’algues sur le dessus du bloc, les fongicoles et les mouches de rivage pondent leurs oeufs dans les algues et les larves écloses se nourrissent des algues. Lorsque la population de fongicoles devient très importante, les larves peuvent même attaquer les racines et provoquer une surinfection de pythium (pourriture des racines). D’un autre côté, les mouches du rivage ne se nourrissent pas des mottes de racines, mais elles laissent leurs excréments sur les plantes/fruits.
  • Solution : Le couvercle de plastique CUBECAP® fonctionne à merveille pour éliminer la quasitotalité des algues. Cependant, il augmente la température dans le bloc lorsqu’il fait chaud, puisque l’évaporation est réduite. Donc, assurezvous de maintenir la température dans le reservoir à un maximum de 21 °C (70 °F). Une temperature trop élevée peut entraîner des infections bactériennes. Si vous éprouvez des problems d’infection bactérienne, lorsque les blocs sont bien enracinés dans les pains ou dans le mélange de rempotage, déplacez le tube de goutte à goutte vers le bas sur le côté du bloc. Un dessus plus sec aide à prévenir les infections bactériennes.

PROBLÈME : Croissance chétive de la plante

Les plantes en mauvaise santé présentent une croissance chétive puisque leur système racinaire est affaibli.

  • Diagnostic : La température dans le reservoir est de 26 °C (79 °F). Une telle chaleur affaiblit les racines, ce qui les rend sujettes aux champignons et aux maladies. Ceux-ci peuvent provoquer des dommages dévastateurs. Habituellement, l’eau du réservoir devrait être plus froide de quelques degrés par rapport au maximum mentionné ci-dessus, c’est-à-dire 18-23 °C (65-73 °F), puisque l’eau se réchauffe normalement lorsqu’elle entre dans le pain ou le bloc.
  • Solution : Maintenir la température à l’intérieur de la laine de roche entre 59 °F et 70 °F, la fourchette idéale étant de 18 °C à 21 °C (65 °F à 70 °F). Si la température passe sous la barre de 59 °F, la croissance de la plante peut être dérangée.

PROBLÈME : Feuilles anormales ou irrégulières

Identifier et corriger les problèmes

LES FEUILLES SE COURBENT VERS LE HAUT

  • Diagnostic : Il se peut que la plante ait capté trop de lumière. Les feuilles se courbent vers le haut pour se protéger si la lumière est trop intense ou dure trop longtemps.
  • Solution : Élever la lampe de culture de 6 à 8 pouces. Si les plantes sont à l’extérieur, utiliser une toile pour créer de l’ombre aux plantes entre 10 h et 14 h.

FLÉTRISSEMENT DE LA BORDURE SUPÉRIEURE DES FEUILLES

  • Diagnostic : Lorsque la bordure supérieure d’une feuille se flétrit, il s’agit généralement d’un changement trop rapide le matin. Il se peut que la pièce soit réchauffée lorsque les lumières s’allument, mais les plantes sont encore froides.
  • Solution : Démarrer le chauffage environ 1 heure avant que les lumières s’allument.

LES FEUILLES FONT DES BULLES

  • Diagnostic : Si la température est trop basse, les feuilles feront de petites bulles au lieu de se courber.
  • Solution : Pour la plupart des plantes, essayez de maintenir la température ambiante entre 18 °C et 21 °C (65 °F et 70 °F).

FEUILLES FRAGILES ET DÉCOLORÉES

  • Diagnostic : Les feuilles fragiles et décolorées peuvent être provoquées par le virus de la tache bronzée de la tomate, transmis par des insects (thrips). Habituellement, ceci est problématique uniquement si vous êtes à proximité d’autres horticulteurs ou si vous cultivez à l’extérieur.
  • Solution : Les thrips sont assez faciles à éradiquer et plusieurs remèdes existent. Toutefois, rien ne vaut la prévention. Vaporisez vos plantes dès le premier jour avec un insecticide biologique (savon) par exemple. Habituellement, les thrips peuvent être gérés efficacement et sans dommage avec 1 à 3 vaporisations par semaine.

PROBLÈME : insectes à carapace molle (comme les aphidiens)

  • Diagnostic : Découverte d’insectes inhabituels et à carapace molle sur les plantes.
  • Solution : Lorsque vous avez des problèmes avec des insectes à carapace molle, voici une method économique pour vous en défaire. Ajoutez 5 grammes de levure chimique (poudre à pâte) dans un litre de solution nutritive, et vaporisez vos plantes. Vous pouvez répéter cette procédure jusqu’à 3 fois. Au-delà de 3 fois, vous risquez d’endommager la plante. Éliminez l’eau drainée lors de chaque traitement. La levure chimique assèche les insects (comme les aphidiens) et les élimine.

Identifier et corriger les problèmes